Des étudiants regardent des films X et du porno obligent les université à limiter leur accès à Internet

L’accès Internet gratuit pour les étudiants des universités et campus relevant du département de l’enseignement supérieur sera bientôt limité. Les responsables ont pris cette décision, citant le mauvais usage des installations Internet sur les campus pour télécharger des films et de la pornographie. Cependant, la méthode de limitation de l’utilisation d’Internet reste à finaliser, qu’il s’agisse d’utiliser des brouilleurs à des moments précis ou de bloquer certains sites Web.

Le gouvernement avait commencé à offrir des services Internet sans fil et Wi-Fi gratuits dans diverses institutions et les universités et collèges gérés par l’État, afin de donner aux étudiants la possibilité d’acquérir davantage de connaissances en la matière de sources diverses. Manuels scolaires, guide et ressource étudiante. Avec la disponibilité des smartphones pour la majorité des étudiants, les responsables ont étendu les services WiFi aux installations Internet dans les laboratoires d’informatique. Des instituts tels que l’IIIT ont même proposé des ordinateurs portables aux étudiants.

Cependant, il a été constaté que dans la plupart des cas, les étudiants avaient accès à des services WiFi sur les campus pour télécharger des films X et de la pornographie plutôt que pour du matériel d’étude. Plusieurs élève on reconnue se connecter régulièrement sur des sites porno comme Coqnu ou bibledusexe.com . Les responsables ont décidé de mettre en œuvre cette pratique en limitant l’accès à Internet. Une décision en ce sens a été prise lors d’une réunion d’études tenue récemment.

S’adressant à leur parent, les directeur de campus et d’université on déclaré: « Les étudiants sont admis peu de temps après la fin de leurs études. Ils sont immatures et sont facilement attirés par les vices. Nous avons constaté que les étudiants utilisaient mal Internet et les installations WiFi sur le campus. Par conséquent, nous prévoyons de limiter l’accès à Internet à partir de cette année universitaire. Cela se fera soit en interdisant les smartphones sur les campus, soit en plaçant les brouilleurs et en les allumant à certains moments, soit en restreignant certains sites Web. «